main navigation main content
Les portes de Jérusalem

LES PORTES DE JÉRUSALEM

Franchissez les portes et découvrez un nouvel aspect de la vieille ville de Jérusalem

0 Facebook SHARES

Les remparts de la vieille ville de Jérusalem, construits au 16ème siècle par le sultan turc Soliman le Magnifique, comportent huit portes. Toutes ces portes, à l'exception de la Porte de la miséricorde, permettent toujours aux Hiérosolymitains et aux visiteurs de se rendre sur ses marchés et sur ses sites historiques et sacrés.

Vous trouverez ci-après un aperçu de ces portes, dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, du sud à l'ouest:

La Porte de Sion:

Elle porte le nom biblique le plus ancien de Jérusalem, que ce soit en hébreu ou en français. Son nom arabe est "Porte du Prophète David", car la tombe du roi David, sur le mont Sion adjacent, ne se trouve qu'à quelques pas. La Porte de Sion débouche directement sur les quartiers arméniens et juifs.

La Porte des immondices: cette porte doit son nom peu courant aux décharges malodorantes qui se trouvaient à cet endroit durant l'antiquité, et dont les odeurs étaient portées par les vents dominants. Néhémie 2:13 mentionne une porte des immondices qui se trouvait probablement à proximité de celle-ci. Cette porte débouche directement sur le Mur occidental et le Parc archéologique du Mur méridional.

La Porte de la miséricorde: cette porte, qui se trouve dans le mur oriental du Mont du Temple, est peut-être la plus connue. Également appelée Porte dorée ou Porte orientale, elle est murée depuis des siècles. Il est dit qu'elle attend une ouverture miraculeuse lorsque le Messie viendra sur terre et que les morts ressusciteront.

La Porte des Lions:

Cette porte doit son nom aux deux couples de félins en bas-relief qui l'encadrent. Il s'agit en réalité de léopards, symbole héraldique du sultan Beybars au 13ème siècle. Elle est également appelée Porte Saint-Étienne, du nom du premier martyr chrétien, dont la tradition fixe la lapidation à cet endroit. La Porte des Lions, qui débouche sur la piscine de Bethesda, la Via Dolorosa et les marchés, est devenue célèbre durant la Guerre des Six Jours.

La Porte d'Hérode:

Malgré son nom, le célèbre roi de Judée n'a aucun rapport avec cette porte. En arabe et en hébreu, cette porte qui fait face au nord et débouche sur les marchés de la vieille ville est appelée Porte des Fleurs. Certains prétendent que son nom provient de la rosette sculptée qui la surplombe. Cependant, un mot similaire en arabe signifie « réveillé », ce qui peut faire référence à un cimetière proche et à l'espoir d'une résurrection.

La Porte de Damas:

Il s'agit de la porte la plus imposante de Jérusalem. Faisant également face au nord, son nom provient de la grande ville dont vinrent autrefois les souverains de Jérusalem. Ce passage est toujours très actif, grâce aux marchés animés qui s'y tiennent. Sous la porte du 16ème siècle, les archéologues ont découvert une partie de l'entrée bâtie par l'empereur Hadrien au deuxième siècle de notre ère.

La Nouvelle Porte:

C'est le seul point d'accès à la vieille ville qui ne faisait pas partie de la structure originale des remparts du 16ème siècle. Elle fut percée dans les derniers jours de l'Empire ottoman, afin de permettre aux pèlerins chrétiens d'accéder plus rapidement à leurs lieux saints à l'intérieur des remparts.

La Porte de Jaffa: elle était la destination des pèlerins juifs et chrétiens débarquant dans le port de Jaffa, d'où son nom. Elle conduisait (et conduit toujours) directement aux quartiers juif et chrétien, ainsi qu'aux parties les plus populaires du marché et au Musée de la Tour de David, qui fut autrefois la citadelle de Jérusalem et présente aujourd'hui son histoire.

FOLLOW US


page footer